Lire L'Évangile

Introduction

En 1990, les Domaines Barons de Rothschild Lafite ont acquis L’Évangile. La famille Ducasse était alors soucieuse d’assurer à l’exploitation une continuité des soins et une pérennité.

 

Dans la maison au coeur des vignes, construite en pierres de Bordeaux et bien campée dans son écrin de graves argileuses mythiques, se croisent des abeilles et des chevaux, des vignerons et des agriculteurs.

 

Au coeur d’une nature abondante, c’est une maison qui fourmille d’idées et d’expériences. Une maison où, à peine passées les portes de bois rouge, nous atterrissons dans les vignes où l’équipe observe et soigne les pieds de Merlot et de Cabernet Franc.

 

Au chai, recherches et travail se mêlent et se mènent avec subtilité, sans jamais oublier la matière première qu’ont donné les vignes. L’Évangile est aussi une table toujours dressée pour recevoir ses hôtes, curieux ou experts, autour d’une entrecôte grillée sur les sarments de ces mêmes vignes. Et bien sûr un vin. Un grand vin d’équilibriste, puissant et rond, acéré et doux.

 

Château L’Évangile est aussi le premier des Domaines Barons de Rothschild Lafite en agriculture biologique. Toutes les vignes ont été replantées et apprennent à s’adapter.

Le Vignoble

C’est par un de ces mystères de la géologie que sur ce plateau, au sud-est de Pomerol, un curieux accident amena en surface un long trait de graves, terre rare sur laquelle repose le vignoble de Château L’Évangile.

 

Sa situation est tout à fait privilégiée : bordé au nord par les vignes de Château Pétrus, il n’est séparé de Cheval Blanc en Saint-Émilion, au sud, que par une route secondaire.

 

Sur 22 hectares, 43 parcelles évoquent par leur nom leur environnement (Maison, Cuvier), leur lieu- dit (Catusseau, Chantecaille, Jean Faure) ou encore leur configuration (La Pointe).

 

Ce parcellaire repose sur trois grandes unités de terroir. D’abord des pélosols, caractérisées par des argiles gonflantes en position sommitale du plateau. Puis des sols à texture gravelo-argileuse à grave- lo-sableuse. Enfin, en position basse de l’appellation, des sols à large dominante sableuse.

 

L’encépagement du vignoble de L’Évangile fait la part belle au Merlot (79%), complété de Cabernet Franc (20%) et d’un peu de Cabernet-Sauvignon (1%).

 

Les parcelles sont largement enherbées. La propriété héberge aussi des ruches et une importante biodiversité au long de ses 2 kms de haies.

L'histoire

La famille Léglise, originaire de Libourne, est à l’origine de Château L’Évangile. Elle participe activement, vers le milieu du XVIIIe siècle, à la constitution du vignoble de Pomerol. L’Évangile apparaît alors sur les cadastres de 1741, sous le nom de Fazilleau.

Au tournant du XIXe siècle, le domaine se présente déjà dans une configuration proche d’aujourd’hui, avec une étendue d’environ 13 hectares lorsqu’il est cédé à un avocat dénommé Isambert. Celui-ci “baptise” le domaine du nom de L’Évangile.

 

En 1862, L’Évangile est racheté par Paul Chaperon dont les héritiers, la famille Ducasse, vont rester propriétaires jusqu’en 1990. Paul Chaperon va asseoir la notoriété du domaine et faire construire la demeure de style Second Empire de L’Évangile. Dès la deuxième édition du Cocks Féret, en 1868, L’Évangile est répertorié et considéré comme un “Premier Cru du Haut-Pomerol”.

 

Au décès de Paul Chaperon vers 1900, ses descendants vont conduire la propriété jusqu’à Louis Ducasse, qui reprend en 1957 une propriété fortement touchée par les gelées de l’année précédente. Il va s’attacher – avec succès – à restaurer le rang de L’Évangile. À partir de 1982, c’est sa veuve, Simone Ducasse, qui assurera la continuité familiale.

Nos engagements

Un vignoble à taille humaine, laboratoire naturel pour l’agriculture de demain

La conduite en Agriculture Biologique, l’expérimentation en biodynamie et le réaménagement du vignoble pour y favoriser la biodiversité positionne L’Évangile en leader naturel de l’appellation Pomerol.

Le site est pilote en matière d’adaptations techniques pour faire face au changement climatique, de la taille tardive des parcelles les plus sensibles au gel à l’optimisation de la surface foliaire pour mieux gérer la contrainte hydrique.

Grâce aux apiculteurs amateurs dans nos rangs, à Château l’Evangile, les abeilles sont devenues un sujet d’intérêt collectif et fédérateur : 5 ruches ont été installées sur site, et toute l’équipe participe à la récolte et au conditionnement, guidée par nos vignerons apiculteurs.

Ce château a rejoint la communauté B Corp en décembre 2023. Pour en savoir plus, cliquez ici.

En savoir plus sur Château L’Evangile dans notre rapport RSE

Les Vins

Château L’Évangile est décrit, dans une ancienne édition des “Grands vins de Bordeaux” comme “un vin plein, élégant, doté d’un bouquet et d’une finesse incomparables”.

 

Le second vin, Blason de L’Évangile, présente des caractéristiques proches de son aîné. Avec un élevage en barriques plus court que celui de Château L’Évangile, c’est un vin qui s’appréciera plus jeune que son aîné.

 

Au Château L’Évangile, l’usage de contenants autres que la barrique – tels que foudre, amphore ou cuve béton – permettent de s’adapter à l’identité de chaque millésime.

Retour en haut de la page
L’esprit de famille...
Conformément aux lois de votre pays, vous ne disposez pas de l'âge légal pour accéder à notre site. Merci.