Le Journal / Corps

Du Corps à l’Ouvrage

Chaque année, des photographes locaux, venus des quatre coins de la chine posent leur regard sur le domaine de Long Dai

Scrollez

Sur la péninsule chinoise du Shandong, dans la vallée de Qiu Shan proche du littoral, se niche le Domaine de Long Dai. À 1500 mètres au-dessus de la mer Jaune, la terre y est fertile, variée, et particulièrement adaptée à la culture de la vigne.

C’est en 2008 que nos premières vignes ont été plantées dans ce terroir jusqu’alors inconnu (en tous cas pour nous), avec l’aide inestimable du savoir-faire chinois, transmis de génération en génération. Nous avons joint nos forces à celles des experts locaux et des équipes de vignerons pour prendre soin des ceps au fil des mois puis des années, soucieux de leur bonne croissance et de leur bourgeonnement. 10 ans plus tard, les résultats parlent d’eux-mêmes : des millésimes si exceptionnels que l’on pourrait croire qu’ils sont le fruit de plusieurs siècles de travail.

Dans la lignée de notre traditionnelle série ‘Regards Sur Lafite‘, nous avons tourné nos objectifs photographiques vers le Domaine de Long Dai. Pour capturer la beauté saisissante de son terroir, la passion et le dévouement de ses travailleurs et l’élaboration de ses vins, nous avons demandé à des photographes de renom de nous livrer leurs ‘visions’ de Long Dai.

Cette œuvre collective nous offre un tableau éblouissant du domaine ; ce portfolio, issu des artistes venus sur place ces dernières années, immortalise le caractère et les acteurs de ce lieu hors du commun. En dépit des différences avec la scénographie traditionnelle de nos ‘Regards sur Lafite’, nous sommes frappés, comme toujours, par l’homogénéité de la viticulture à travers le monde,  de son rythme jusqu’à ses pratiques.

Découvrez le Domaine Long Dai ici.

2019 – Zhao SUN

Parfait reflet de l’alliance des savoir-faire français et chinois à Long Dai, le travail du photographe Zhao SUN a été influencé par sa connaissance des deux cultures. Né à Xi’an en 1985, il a pris ses premières photographies à seize ans avant d’entrer à l’école des Beaux-Arts de sa ville natale. Diplômé en 2007, il a poursuivi ses études à l’École nationale de photographie d’Arles puis aux Beaux-Arts de Paris, dans les ateliers de Patrick Faigenbaum et Marc Petaut. Il vit à Paris depuis plus de 10 ans, et la vie urbaine est son sujet de prédilection – il pose un regard précis et poétique sur les rouages internes de la capitale française. Il préfère travailler à l’argentique, appréciant l’aspect lent et artisanal du tirage en laboratoire, où le hasard réserve parfois de belles surprises.

2020 – Xiao ZHANG

Vivant et travaillant actuellement dans la ville de Chengdu, le photographe Xiao ZHANG impressionne par son parcours. Né en 1981 à Yantai, dans la province du Shandong, Zhang Xiao a été photojournaliste pour le Chongqing Morning Post avant de recevoir, en 2018, la prestigieuse Bourse Robert Gardner de la Photographie, attribuée par l’Université Harvard. Mais outre ses (très) nombreux prix et distinctions, c’est la beauté et la subtilité de son œuvre qui nous ont enthousiasmés. D’une certaine manière, il parvient à exprimer cette étrange alchimie de la transformation, bien connue des vignerons et des artistes.

Selon ses propres mots :

« Ces derniers temps, je me suis beaucoup focalisé sur l’endroit où j’ai grandi […] mais j’ai accepté volontiers de me rendre au Domaine de Long Dai. Par le passé, j’ai souvent utilisé la technique du transfert de Polaroid sur papier. Le principe est de découper le film Polaroid, de le faire tremper dans de l’eau pour le débarrasser de son émulsion puis de le transférer sur du papier. J’aime ces images, qui semblent imparfaites une fois transférées sur papier […].

Le Domaine de Long Dai, où j’ai passé une semaine, m’a été très vite familier. Je me suis familiarisé avec le soleil et l’air, la terre, la gastronomie et, bien sûr, le dialecte régional. J’ai pu goûter aux plaisirs visuels et gustatifs offerts par le domaine et sa production, et tout au long de mon séjour, j’ai cherché de subtils « fragments ». J’espère avoir réussi à saisir ces détails qui ne sont pas toujours simples à déceler, mais dont l’importance est primordiale.

Pour ce travail, j’ai repris le procédé que j’avais utilisé dans les photographies de ma ville natale, non seulement parce qu’il s’agit de la même zone géographique, mais aussi parce que j’utilise un procédé artistique en phase avec le processus de vinification. Les images produites ont été transformées plusieurs fois, photographiées numériquement avec un Polaroid, transférées sur papier puis numérisées à nouveau ; le grain et les imperfections de mes clichés rappellent les sédiments d’un bon vin ».

2021 – Chen LIANG et Peng ZHANG (notre maître de chai et notre gérant de vignoble)

Durant le confinement de 2021, Chen LIANG et ZHANG, respectivement maître de chai et responsable de la viticulture au Domaine de Long Dai, ont photographié nos vignerons (et nos vignes), toujours à l’œuvre pour produire l’inattendu millésime de l’année. Selon nous, ces reporters d’un jour, appareil photo à la main, s’en sont plutôt bien sortis ! Nous les remercions d’avoir pris ces belles images dans des conditions particulièrement difficiles.

2022 – Gerry CAO

Gerry CAO a posé son regard sur Long Dai en 2022. Après des études de graphisme au LASALLE Art College de Vancouver, CAO a créé en 2021 le studio photo HODD à Shanghai. 8 ans après ses premières photos, son diplôme nord-américain en poche, Gerry a baroudé dans différents pays. De ses voyages, il a tiré un impressionnant portfolio qui a su séduire le Wall Street Journal, la galerie Canton-Sadine, le magazine Vogue et le groupe chinois Seven Joys.

L’esprit de famille on Instagram

L’esprit de famille...
Conformément aux lois de votre pays, vous ne disposez pas de l'âge légal pour accéder à notre site. Merci.