Chateau-Peyre-Lebade-blc

« Le charme du site et le caractère des vins ont inspiré l’œuvre du grand peintre Odilon Redon »

L’Histoire

Un renouveau sous l’impulsion du Baron Edmond de Rothschild

Le Château Peyre-Lebade recèle un passé riche en histoire, marqué par des hommes illustres. La nature géologique fortement calcaire du site a sans aucun doute influencé le nom de la propriété puisque Peyre-Lebade signifie « pierre levée ». En effet, on retrouve sur le site une ancienne carrière d’extraction de pierres calcaires ayant probablement servi à la construction des villages voisins. Les premières traces de la culture de la vigne sur le site par les moines cisterciens de l’abbaye de Vertheuil remontent au XIIème siècle. Des siècles plus tard, en 1835, Bertrand Redon, père d’Odilon Redon se porte acquéreur du domaine de Peyre-Lebade.

Le grand peintre Odilon Redon vécut et peignit la plupart de ses toiles les plus célèbres sur cette propriété. Son œuvre reflète le charme du site ainsi que son attachement pour la propriété familiale. En 1979, la propriété alors tombée dans l’oubli est acquise par le Baron Edmond de Rothschild déjà propriétaire des crus voisins de Château Clarke et Château Malmaison respectivement situés à Listrac et Moulis.
A partir de cette date, Le Château Peyre-Lebade  va connaître une véritable révolution culturelle et qualitative sous l’impulsion du Baron Edmond. Les vignobles sont intégralement drainés puis replantés, les bâtiments rénovés et complétés par de nouvelles constructions. Château Peyre-Lebade fait désormais partie intégrante des propriétés du Baron Benjamin de Rothschild, fils d’Edmond ; les Domaines Barons de Rothschild (Lafite) en assurent la commercialisation.

Le Vignoble

Une proximité technique avec le Château Clarke

Peyre-Lebade vineyard 1_300 DPI_ext-resize

Le vignoble de 55 hectares est planté de merlot (64%), cabernet sauvignon (24%) et cabernet franc (12%). Les terres sont calcaires et argilo-calcaires entièrement drainées. 

 Le domaine est dirigé par l’équipe technique des Châteaux Clarke et Malmaison

La méthode de culture reste très traditionnelle avec enherbement sur le rang. L’effeuillage et les vendanges vertes sont appliqués sur tout le vignoble pour une maturité et une concentration optimales des raisins.

Le Chai

Une vinification traditionnelle

Peyre_Lebade Cellar_300 DPI ext-resize

Le château bénéficie d’installations récentes et modernes, la vaste cuverie inox est ainsi équipée d’un contrôle centralisé des températures. La vinification est tout à fait traditionnelle.

Le chai accueille un millier de barriques. Après une vinification attentive, faite avec les techniques de longue macération, l’élevage en barrique dure de 12 à 16 mois. Une fois réalisé les nombreux soutirages nécessaires à l’élaboration de grands vins, le collage se fait aux blanc d’œufs et la mise en bouteille au château.

La  production annuelle moyenne de Château Peyre-Lebade est de 16 000 caisses.