2013 - Michael Kenna

Un souhait datant de quelques années s’est réalisé avec les vœux 2013 : faire travailler Michael Kenna. Un « peintre graphiste ». Et bien plus que ça. Cette année, il a été invité à exposer aux quatre coins de la planète. Une année de prestige pour lui !

Irlandais d’origine mais né en Angleterre, Michael Kenna aurait d’abord voulu être peintre mais il étudie la photo pour assurer sa vie matérielle en travaillant dans la publicité.
A 22 ans, lors d’une exposition à Londres, « The Land », il est inspiré pour ne pas dire ensorcelé par l’Art de la photographie. Il sera ensuite influencé par différents maîtres européens (B. Brandt, E. Atget, P.H. Emerson, J. Sudek) et américains (H. Callahan, C. Sheeler et A. Stieglitz). Tout en réalisant des travaux pour la publicité, il développe son talent artistique.
Au fil du temps, dans ses voyages, Michael Kenna pose un regard bien à lui sur les paysages ou les villes. On le sent comme un voyageur un peu alchimiste. Dans sa vision de la nature et des éléments, on retrouve vraiment celui qui a voulu être peintre. Enfin, à travers son regard sur les arbres comme sur les lieux mythiques, on pense aussi à un décorateur ou à un architecte.

Il pose une aura sur tout ce qu’il observe. Il met en lumière les lignes et l’harmonie. Derrière son style se trouve un homme qui a laissé, à Château Lafite Rothschild, la trace sympathique et chaleureuse de son passage.