La Tonnellerie des Domaines

Les tonneliers de la Tonnellerie des Domaines fabriquent les contenants dans lequel le vin va séjourner pendant de nombreux mois. Cette étape en barriques joue un rôle majeur dans l’élevage du vin. Le tonnelier a donc, par la technicité de sa fabrication, une lourde responsabilité. Du choix des bois, de leur triage en cours de fabrication, de la finesse de leur travail de préparation des douelles, du soin au montage, dépendra la qualité de nos barriques.

La Tonnellerie des Domaines est située à Pauillac. Par tradition médocaine, il y a toujours eu une tonnellerie à Lafite. L’équipe actuelle est de cinq tonneliers travaillant toute l’année à la fabrication de 2 000 barriques utilisées dans les différentes propriétés du groupe.

Les bois de chêne sont sélectionnés dans les grandes forêts de l’Allier et du Nivernais, puis mis à sécher à l’air libre pendant deux ans à Lafite avant d’être façonnés. Cette autonomie permet de contrôler l’origine géographique des bois, la qualité du séchage et la chauffe.

Les métiers de la vigne

Le vigneron

C’est celui qui, par sa connaissance de la parcelle de vigne qu’il travaille depuis de nombreuses années, va réaliser, durant l’hiver, la taille de manière à en obtenir le meilleur résultat qualitatif.

Et, au printemps, il faudra que son ébourgeonnage soit soigné pour laisser les bois nécessaires au renouvellement du pied et, par-là même, assurer la pérennité du vignoble.

Le métier de vigneron est attaché à la vigne, et plus encore au cep de vigne. Il fait corps avec sa parcelle de vigne, c’est une relation souvent à vie, seuls l’arrachage de la vigne pour son renouvellement ou la retraite du vigneron conduisent à rompre ce lien.
Changer un vigneron de parcelle, c’est perdre un vécu qu’il faudra des années à reconstruire.

Un maître vigneron, chef d’équipe des vignerons et vigneronnes, est responsable de l’encadrement, de la planification et de l’organisation des travaux manuels dans le vignoble. Il est chargé de surveiller l’évolution physiologique de la vigne pour prévoir les travaux en conséquence.

L'assistant vigneron

L’assistant vigneron va veiller à la bonne tenue de la vigne au cours de toute la saison végétative pour assurer le bon positionnement des bois en vue de la taille suivante.

Ses travaux d’hiver seront principalement le dépalissage, l’enroulement des sarments et la protection des plaies de taille. Au printemps, l’assistant vigneron sera responsable du palissage et de l’épamprage.

Comme le vigneron, l’assistant vigneron participera aux travaux collectifs telles que les vendanges à l’automne, et aidera aux chais si besoin.

Le tractoriste

Le tractoriste réalise les travaux mécaniques dans la vigne. Tout au long de l’année, les travaux d’entretien du sol (labour, décavaillonnage), de protection des cultures (sulfatage, pulvérisation), d’écimage et de fumure vont se succéder à des dates variables en fonction du climat. Le tractoriste sera chargé aussi de la préparation des sols avant les nouvelles plantations.

Il participera ensuite aux travaux collectifs à l’automne. Un maître tractoriste, chef d’équipe des tractoristes, assure l’encadrement, la planification et l’organisation des travaux mécanisés dans le vignoble.

Les métiers de chai

Le Maître de chai

C’est l’un des artistes de la Maison, c’est lui qui donnera corps au vin nouveau. Après le suivi de la vendange et des fermentations, il préparera les dégustations d’assemblage des différents cépages et des différents terroirs pour obtenir un nouveau-né, le plus noble possible, représentant l’image de la propriété.

Le suivi de l’élevage est ensuite sa principale préoccupation afin de mener à bien ce nouveau millésime. Il orchestre l’action des ouvriers de chais attentif aux moindres variations de la longue gestation du nouveau vin. Plus tard, il surveillera les différentes opérations de préparation de la mise en bouteilles.

L'ouvrier de chai

L’ouvrier de chai, qualifié ‘d’homme de l’ombre’ car toujours dans les chais obscurs, est celui qui va manipuler le vin de l’arrivée des grappes à la mise en bouteilles.

A l’automne, il va réaliser les différentes opérations de réception de la vendange, cuvaison, pressurage, mise en cuves, assemblage, et nettoyage. Après la mise en barriques, il réalisera l’ouillage et le soutirage des barriques tous les 3 mois, la manutention des barriques et enfin, la mise en bouteilles. Un cycle de durée variable suivant les vins mais généralement de 3 ans pour les grands vins.

L’ouvrier de chai fait corps avec le vin durant la longue gestation de la maturation, il assume la part de travail qui va permettre au vin de se bonifier au contact du bois et de se clarifier naturellement.

Le Chef de Lafite

 Bruno Bœuf est le Chef de Lafite depuis 1995.

Il a puisé sa vocation de chef cuisinier dans la cuisine familiale de son enfance.

Ses sources d’inspirations sont à rechercher dans sa formation (notamment chez Jean Pierre Caule  » Au bon coin du lac  » à Mimizan, aux Châteaux de Montvillargene et de Mortefontaine dans l’Oise), et ses expériences professionnelles dans de hauts lieux de la gastronomie française « La Tour d’Argent », le Palais de l’Elysée, Le Concorde Lafayette, et le Bamboche de David Van Lear.