LOS VASCOS_BLANC

« Être pionnier au Chili était un challenge passionnant, et nous avons choisi une terre d’exception »

Baron Eric de Rothschild

Les Vins

L’Histoire

Une aventure pionnière

La vigne s’installe au Nord du Chili au XVIème siècle dans le sillage des conquérants espagnols. La production s’étend rapidement et le pays exporte bientôt au Pérou, en concurrence avec les vins d’Espagne. La famille Echenique, d’origine basque, implante la vigne dans la vallée de Colchagua aux environs de 1750. Au XIXème siècle, elle participe à la dynamique d’expansion qui se met en place à l’initiative de quelques pionniers qui vont s’inspirer du modèle français. Dès 1850, les premiers cépages français sont plantés dans la vallée de Cañeten. L’accélération de la production chilienne est soudaine au moment où le phylloxéra ravage l’Europe, les surfaces vont passer de 9 000 ha de vignes en 1870 à 40 000 ha en 1900. Les premières exportations de vins vers l’Europe ont lieu en 1877.

À partir de 1947, la production s’organise et se rationalise à Peralillo ; les terrains sont nettoyés, des systèmes d’approvisionnement et de stockage de l’eau sont créés, des caves construites et les cuves en ciment font leur apparition. Les vins appelés ‘Cañetenes’ sont embouteillés et acquièrent progressivement une bonne notoriété. La réforme agraire lancée en 1970 va cependant freiner cet élan.

En 1988, les Domaines Barons de Rothschild (Lafite) prennent en main les destinées de la propriété. Le domaine, qui a entre temps pris le nom de “Los Vascos” (les Basques) en hommage aux origines des propriétaires successifs, s’étend alors sur 2 200 ha dont 220 de vignes. L’ambition pionnière de DBR (lafite) au Chili est le résultat d’une étude approfondie. De nombreuses propriétés ont été visitées, de nombreux vins dégustés, avant de choisir “Los Vascos” qui réunit une combinaison d’atouts exceptionnels. Aux conditions climatiques offrant un état sanitaire naturel remarquable s’associe un terroir privilégié en matière d’ensoleillement, de ressources en eau, de semi-aridité des sols et de faible risque de gel. A 130 mètres d’altitude, à 40 km du Pacifique, le vignoble bénéficie d’un micro-climat particulièrement propice à la culture des grands vins.

La nouvelle impulsion s’est traduite par de très importants investissements sous la supervision du Directeur Technique de Château Lafite Rothschild. Le vignoble existant a été restructuré, un programme de nouvelles plantations mis en place et les rendements volontairement réduits. Les ressources en eau ont été sécurisées par des forages et une station météorologique implantée sur le vignoble. La bodega a été agrandie et modernisée en plusieurs étapes pour répondre aux nouveaux besoins de vinification et d’élevage (cuvier inox, presses pneumatiques, chai à barriques). Enfin, la construction d’une maison d’hôtes dans la tradition architecturale chilienne a permis au domaine de devenir un lieu d’accueil et de convivialité.

Il s’en est suivi une période de transition pour les vins, les raisins provenant des jeunes vignes présentaient l’ardeur de l’adolescence, il fallut « domestiquer cette force brute » en vinification au début des années 2 000. Puis, les jeunes Cabernet Sauvignons se sont progressivement assagis en prenant de l’âge et les techniques ont été adaptées à mesure que la compréhension du terroir progressait. Parallèlement une analyse précise des terroirs de vieilles vignes a permis de caractériser les potentialités et de développer les Grands Vins : la Grande Reserve puis à partir de 1999 la cuvée LE DIX. La gamme s’est également élargie avec un Sauvignon Blanc sélectionné dans la vallée de Casablanca, un Chardonnay et un Rosé, puis une cuvée Los Vascos Carmenere Grande Reserve.

La fin des années 2000 a constitué une nouvelle étape pour Los Vascos, avec une nouvelle génération de techniciens aux commandes et l’arrivée à maturité des vignes plantées dans les années 90. La connaissance des terroirs accumulée depuis 20 ans a pu être mise à profit pour affiner l’approche qualitative du vignoble et des vins. Le choix de généraliser l’irrigation par la technique du goutte à goutte et l’élargissement de la palette de cépages ont également contribué à l’apport de nouvelles touches d’expression, d’équilibre et de complexité à l’ensemble de la gamme.

L’intuition initiale du potentiel de Los Vascos pour la production de Grands Vins a été démontrée. Aujourd’hui plus qu’hier, Los Vascos est sûr de la force de ses terroirs. Cependant, l’esprit pionnier perdure, la quête de l’excellence demande de la passion et du temps. De nouvelles parcelles à fort potentiel ont été identifiées sur les piedmonts, l’équipe technique prépare donc déjà les Grands Vins de demain avec de nouveaux projets de plantation.

Le Vignoble

Un grand vignoble en pleine maturité

222 Viña Los Vascos vinneyard-resize

D’un seul tenant, le vignoble est situé à 34°30’ de latitude et 71°30’ de longitude, à 40 km de l’Océan Pacifique et 200 km au sud de Santiago. Avec ses 640 hectares, c’est l’un des plus grands vignobles de la vallée centrale de Colchagua, au pied du Mont Cañeten.

Les sols sont d’origine volcanique : des terres franches argilo-sableuses pour une part et des arènes granitiques d’autre part. Les cépages sont Cabernet Sauvignon (85 %), Carmenère (5%), Syrah (4%), Malbec (1%) et Chardonnay (5 %). Compte tenu des plantations importantes réalisées au début des années 1990, le vignoble se partage entre un ensemble de parcelles de 15 ans de moyenne et un autre ensemble de 40 à 50 ans d’âge. Les vignes les plus anciennes sont âgées de 60 ans. Le Sauvignon Blanc et une partie du Chardonnay de Los Vascos proviennent de vignes sous contrat de longue durée dans les régions plus fraîches de la côte Pacifique (Casablanca ou Leyda) ou du Piémont des Andes (Colchagua Andes)

Les méthodes de culture sont traditionnelles. L’irrigation en goutte à goutte est adaptée au strict besoin de la vigne et les vendanges vertes, sont pratiquées sur les parcelles qui le nécessitent afin de toujours satisfaire un objectif de qualité.

La gestion de la propriété est assurée par Claudio Naranjo, Directeur Général, assisté sur le plan technique d’Enrique Marquez, Responsable du Vignoble, Marcelo Gallardo et Maximiliano Correa, en charge des vins et de la cave. Eric Kohler, Directeur Technique des Domaines DBR (Lafite) à l’international, assure la supervision technique.

Le Chai

Une vinification et une sélection rigoureuses

(6)_DSC0072-resize

Les vendanges se font encore majoritairement à la main. Pour Le Dix et la Grande Reserve, les grappes sont récoltées en cagettes pour assurer un premier tri avant l’entrée en cuve. Les Chardonnay et les Sauvignon Blanc sont vinifiés en cuves à basse température pour conserver leur jeunesse et leurs arômes et sont mis en bouteilles rapidement après les fermentations. La vinification des Cabernet Sauvignons, très contrôlée sur le plan des températures, se fait en cuve inox.

Chaque parcelle est isolée dans un premier temps pour apprécier sa capacité à entrer ou non dans les grands vins après la fin des fermentations. Plusieurs dégustations de chaque cuve sont ensuite réalisées en juillet/août pour une stricte sélection.

Le Dix est élevé en barriques (75% neuves) pendant 16 à 18 mois et la Grande Reserve, à 60% en barriques pendant 12 mois. Le vieillissement des autres vins se fait en cuves. La bodega dispose d’un chai de 800 barriques, issues en partie de la Tonnellerie des Domaines à Pauillac.
La production moyenne de Viña Los Vascos est de 450 000 caisses.