Actualités

Le millésime 2011 vu par
Charles Chevallier

Le millésime 2011 s’est caractérisé par une très grande précocité.

Sur la moyenne des 60 dernières années nous constatons, à Pauillac :
– 9 jours d’avance sur le débourrement
– 15 jours d’avance sur la floraison
– 18 jours d’avance sur la véraison

Une grande complexité … viticole :

La pluviométrie de janvier février et mars est relativement faible.
Celle d’avril est historiquement faible.
Les rosées matinales alliées à une faible humidité et des températures hautes sont favorables au développement de l’oïdium, maladie plutôt rare dans le bordelais.
Le Mildiou, qui est souvent un fléau, est resté très calme.
C’est le monde à l’envers ! Et il faut rester très vigilant car ces champignons ont une capacité extraordinaire pour surprendre même les meilleurs vignerons.
Les mois d’août et début septembre sont irrégulièrement humides, avec des différences notables entre Pomerol, Sauternes et Pauillac.
Puis le 1er septembre, date de début des vendanges à Rieussec sous un soleil radieux, un appel téléphonique de Lafite m’informe d’une catastrophe : gros orage de grêle sur la limite Nord de Pauillac et sur Saint-Estèphe.
La décision est rapidement prise et nous « rentrons » le 3 septembre le cabernet sauvignon du Caillava (qui était prévu pour le 5 septembre).

A partir de là, et avec une pression non négligeable d’un botrytis sournois mais présent, nous récoltons sur les différents sites, dans un ordre assez surprenant, les fruits que Dame nature a bien voulu nous aider à porter jusqu’à une très bonne maturité … mais sans jouer les prolongations dangereuses !

Seul le vignoble de Rieussec, après une période très dense vers la fin de septembre, va profiter de l’été Indien et laisser quelques raisins dorés puis noblement botrytisés jusqu’au 2 novembre.

Ainsi se termine une difficile année viticole.
Les vins que nous commençons à déguster sont paradoxalement très prometteurs … avec de jolies expressions de fruit, soutenus par de belles acidités et dans un contexte alcooleux moins puissants que les précédents millésimes.

Charles Chevallier

Lire la présentation complète du millésime 2011

13bis_le millésime 2011 vu par CC