Actualités

Domaine d'Aussières, rapport de vendanges 2014

Un millésime contrasté, de finesse et de fraîcheur

                          Vendanges Aussière 2JPG

Le Languedoc a été soumis à de fortes disparités climatiques, particulièrement en termes de pluviométrie, qui ont différemment impacté la production de chaque zone. Les extrêmes sud et nord de la région ont été plutôt excédentaires, alors que la partie centrale a présenté un déficit hydrique. Au sein même de la propriété d’Aussières, la climatologie de ce millésime a entraîné une hétérogénéité entre les différents terroirs et les différents cépages. Malgré des conditions météorologiques très différentes de celles du millésime précédent, 2014 présente quelques similitudes sur le plan des équilibres des vins avec de bons niveaux d’extractions, une belle finesse aromatique et des fraîcheurs soutenues. 

Après l’automne 2013 très peu pluvieux, l’hiver 2014 sec, n’a pas permis de reconstituer de façon optimale les réserves hydriques du vignoble. Les températures douces de l’hiver et le printemps heureusement plus pluvieux ont favorisé un débourrement précoce et un bon développement du végétal. La floraison s’est déroulée sur la deuxième moitié de juin avec des conditions météorologiques optimales. L’été a été assez frais et très sec. En effet, la zone languedocienne centrale proche du littoral, dont Aussières fait partie, a accusé une pluviométrie très inférieure aux normales faisant apparaître des déficits hydriques sur nos terroirs superficiels.

La syrah est le cépage le plus impacté quantitativement par ce phénomène. Le mois de septembre un peu capricieux a été marqué par un épisode pluvieux important en fin de vendanges, pendant la récolte des mourvèdres, qui nous a obligés à marquer un temps d’arrêt. La reprise ayant pu se faire très rapidement, celui-ci n’aura eu que peu d’incidence sur le bon déroulement et la qualité du millésime.

La récolte a débuté le 1er septembre par les chardonnays (contre le 18 septembre en 2013) et s’est terminée le 2 octobre par les mourvèdres (contre le 18 octobre en 2013).

Dans le chai, la dégustation des différents cépages en cours de la vinification a confirmé le bon niveau du millésime sur le plan aromatique et celui de la constitution du vin.

 

Les cépages

                          Vendanges Aussières 1

Les Corbières, des cépages méridionaux de bon potentiel
Moins sensibles aux contraintes climatiques, les cépages méridionaux (carignan, grenache, mourvèdre) présentent de bons potentiels. Bien qu’impactée sur le plan quantitatif, la syrah, cépage le plus septentrional de l’appellation Corbières conserve un très bon niveau qualitatif.

Les vins IGP Oc, une belle réussite en quantité et qualité

Implantés dans nos terroirs les plus profonds avec des réserves en eau plus importantes, les cépages qui composent nos vins IGP Oc ont su préserver tout leur potentiel de production aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif. A la dégustation, les bons équilibres et les fraîcheurs, notamment en chardonnay, nous donnent l’assurance d’obtenir le style qui caractérise cette gamme de vins d’Aussières.

Le rapport a été rédigé à la fin des vendanges par Aymeric Izard, Directeur du site d’Aussières et Eric Kohler, Directeur Technique des Domaines internationaux de DBR (Lafite).