Actualités

Domaine d'Aussières, rapport de vendanges 2015

vendanges-Aussières2

UN MILLÉSIME PROCHE DE L’IDÉAL AGRO-CLIMATIQUE

Comme chaque année le Languedoc a été soumis à des disparités climatiques importantes. Ainsi, alors que le nord de la région subissait de fortes précipitations en fin d’été, la région narbonnaise plus au sud restait sans la moindre précipitation sur cette même période.

A Aussières, la climatologie de ce millésime a permis d’accompagner toute la période végétative dans des conditions idéales, du débourrement jusqu’à la maturité en passant par la floraison.

Cet appui météorologique constant aura permis d’atteindre des maturités optimales sur l’ensemble de nos parcelles permettant la meilleure expression aromatique ainsi que de parfaits équilibres sur l’ensemble de nos cépages : du précoce chardonnay aux plus tardifs mourvèdres ou cabernets sauvignons.

Les fortes pluies locales du mois de novembre 2014 ont permis de collecter des réserves importantes en eau dans nos sous-sols et nos nappes phréatiques. Ces réserves ainsi reconstituées au maximum de leur capacité ont permis d’accompagner tout le millésime 2015 en terme de régime hydrique.

La douce fin de l’automne a accompagné l’entrée en dormance (repos végétatif hivernal) et garanti une mise en réserve de bonne qualité.

L’hiver doux dans l’ensemble s’est achevé par un mois de février plus froid. Au mois de mars, moment du débourrement, le vignoble accusait alors un retard végétatif significatif de près de quinze jours.

Le retour des températures printanières ainsi que la bonne pluviométrie de cette saison ont fait en sorte que cette période « clé » du développement futur du vignoble se déroule dans les meilleures conditions.

Les mois très chauds de mai, juin et juillet ont totalement comblé l’écart végétatif constaté à la fin de l’hiver pour ne constater, au moment de la véraison, qu’un seul jour de retard par rapport à la moyenne.

Durant toute la période de récolte, la région a baigné dans une bulle météo quasi parfaite où nuit fraîches et journées chaudes, ont conduit tous nos cépages vers des maturités optimales.

La récolte a débuté le 3 septembre par les chardonnays (contre le 1er septembre en 2014) et s’est terminée le 2 octobre par les mourvèdres (identique à 2014).

Dans le chai, la dégustation des différents cépages en cours de vinification a confirmé le très bon niveau du millésime sur tous les plans, laissant présager le très bon potentiel des vins.

 

LES CEPAGES

vendanges-Aussières3

Corbières, des cépages méridionaux de très bon potentiel

Dans nos sols les plus superficiels, ayant subi les contraintes hydriques nécessaires pour leur permettre d’exprimer leurs meilleurs potentiels, les cépages méridionaux présentent de hauts niveaux de qualité.
Impacté légèrement sur le plan quantitatif par les vents chauds de fin septembre, le mourvèdre, cépage le plus tardif et le plus capricieux de l’appellation Corbières, nous confirme cependant son potentiel pour la constitution de grand vins.

IGP Oc, des vins riches en quantité et en qualité

Nos terroirs plus profonds, possédant des réserves en eau plus importantes, plantés de cépages bordelais ou bourguignons, ont pu s’exprimer complétement sur ce millésime.
A la dégustation, les très bons équilibres, les fraîcheurs, notamment des chardonnays, et surtout la richesse des vins nous donnent l’assurance d’obtenir avec ce millésime toutes les caractéristiques nécessaires des grands millésimes d’Aussières.

Le rapport a été rédigé à la fin des vendanges par Aymeric Izard, Directeur du site d’Aussières et Eric Kohler, Directeur Technique des Domaines internationaux du Groupe.

Cliquer ici pour télécharger le rapport de vendanges