Actualités

Dans le Bordelais, le millésime 2004 s'est fait attendre !

Une fois de plus, la nature a été capricieuse. Les traditionnels 45 jours après la véraison pour définir la date des vendanges ont été cette année 55 à 63 jours… mais qu’importe : le raisin doit être récolté lorsqu’il est bien mûr, sans sur maturité ! Après un hiver doux et sec, les mois de juin et juillet ont été très secs. Le mois d’août, contrairement à l’an dernier, a présenté un déficit de chaleur et une pluviométrie supérieure à la moyenne. Miraculeusement, septembre a été beau sans être très chaud, la maturité du raisin a donc pu se faire tranquillement, favorisant la production de sucres. Cette année, il fallait bien maîtriser le rendement avec des travaux en vert conséquents.

Les vendanges se sont déroulées à un rythme ponctué de périodes d’activité intense et d’arrêts nécessaires. Pour Lafite, le départ a été donné le 24 septembre… pour s’arrêter le 25 et redémarrer seulement quelques jours plus tard ! Idem pour L’Evangile et Rieussec. Les vinifications se sont déroulées sur le même rythme tranquille, en laissant présager un très bel équilibre des vins.