Conseils de dégustation

Combien de temps faut-il décanter un vieux millésime ?

Contrairement à une idée reçue, la décantation est une opération surtout nécessaire pour les vins jeunes qui ont besoin d’être ouverts pour s’exprimer complètement lors de la dégustation.

Le temps nécessaire est variable de 0 à 24 heures suivant le vin et le millésime, les vins particulièrement tanniques nécessitant généralement un temps de latence supérieur. Les vieux millésimes n’ont pas besoin d’une décantation longue, une ouverture de 1 à 2 heures avant la dégustation sera satisfaisante.

A Lafite, le maître de chais procède toujours à une double décantation des vins rouges :

  • décantation en carafe (à la bougie),
  • nettoyage de la bouteille,
  • remplissage de la bouteille avec le vin décanté.

Même très courte la décantation est à recommander car elle permet aux arômes de se « déployer » et elle est l’occasion de vérifier si le vin n’a pas de défaut particulier.

Quelle est la bonne température de dégustation ?

Une température inadéquate peut être très préjudiciable à la dégustation, l’alcool va être plus présent lorsque la température augmente et, dans le cas contraire, l’intensité du bouquet diminuera.

En règle générale, nous conseillons de déguster les vins aux températures suivantes :

  • 16 à 18°C pour les rouges boisés,
  • 15 à 17°C pour les rouges non boisés,
  • 10 à 12°C pour les blancs et rosés,
  • 8 à 10°C pour les blancs liquoreux.

Il faut également tenir compte de la température ambiante: un vin dégusté à 11°C paraîtra glacé sous un climat torride, il faudra plutôt le boire à 13 ou 14°C.

Dans la pratique, il faut donc maintenir les vins blancs au réfrigérateur avant le repas et les sortir environ 15 à 30 minutes avant le service. Pour les rouges, il faut les stocker dans un lieu frais (2°C de moins que la température ambiante) jusqu’au moment du service.