Actualités

Bodegas CARO, Rapport de vendanges 2016

bandeau_Extranet_bis

MALBEC: UNE ANNEE COMPLEXE

Le débourrement s’est produit au moment où la région de Mendoza enregistrait les températures les plus basses depuis près d’un demi-siècle. Les rendements ont ainsi été réduits de 30% et la maturité a été retardée d’un mois. Parallèlement aux températures faibles, les pluies se sont également intensifiées. Compte tenu du fait que Mendoza est une zone semi-désertique, cela n’a cependant eu aucun préjudice sur les vignes.

Arrivée la période des vendanges, les raisins avaient atteint un équilibre alcoolique inhabituel, une acidité élevée et des saveurs intenses. Cette combinaison à la fois élégante et unique marquera sans doute le millésime 2016. La vendange du malbec a commencé le 2 avril à Primera Zona et s’est achevée le 22 avril dans la vallée d’Uco.

CABERNET SAUVIGNON: UN DEFI DE LA NATURE

En 2016, les rendements réduits et la maturité tardive auront été des caractéristiques communes pour le malbec et le cabernet sauvignon. Le plus grand défi est venu du sol lui-même. Sa profondeur, qui d’habitude aide à retenir l’eau pendant les périodes sèches, a provoqué une croissance végétative excessive engendrant des vins de complexité moyenne. Les sols profonds et caillouteux se sont au contraire distingués, les raisins y ont mûri lentement et sans interruption, offrant ainsi un équilibre délicat. Les vendanges ont eu lieu entre le 10 et le 21 avril.

 

NOS REGIONS

Vallée d’Uco, Mendoza
La période de croissance a commencé avec un débourrement autour de la date prévue à savoir le 10 octobre. Cependant, les températures des mois d’octobre et novembre ont été les plus basses depuis 1960, ce qui a allongé la phase de débourrement jusqu’au moment de la floraison au mois de décembre (habituellement vers le 15 novembre). Le climat froid a entraîné une nouaison plutôt
faible. Heureusement il n’y a pas eu de gels tardifs. La véraison a duré presque un mois.

Entre octobre et janvier, les pluies ont été plus abondantes et le cumul des jours chauds a été particulièrement en deçà des moyennes enregistrées pour cette période (la pluviométrie totale a été de 679 mm contre 269 mm en moyenne). Le mois de février a été le plus chaud, tandis que mars a été un des mois les plus secs jamais connus. « El Niño » a été sans doute à la base de ces étranges phénomènes mais nos équipes ont su heureusement s’adapter à ces conditions difficiles.

Primera Zona, Mendoza
À Mendoza, des conditions semblables à celles d’Uco ont entraîné une chute des températures, retardant les étapes de floraison, de formation du fruit et de véraison. Les 467 mm de pluie cumulée sur cette période contrastent vivement avec les 251 mm de moyenne historique.
Toutefois, le sol est plus compact et plus profond à Agrelo et Las Compuertas qu’à Altamira (Vallée d’Uco). Par conséquent, les vendanges se sont déroulées presque simultanément à Primera Zona et à Uco.

Ce rapport de vendanges a été rédigé par Fernanco Buscema, Directeur Technique de Bodegas CARO et Olivier Trégoat, Directeur Technique des propriétés DBR (Lafite) hors Bordeaux.