Actualités

Une année exceptionnelle pour le Malbec. Découvrez le rapport de vendanges 2017 de notre bodega en Argentine.

NOS DEUX REGIONS

Vallée d’Uco, Mendoza

Au cours de la saison 2016-2017, le débourrement s’est produit aux dates habituelles, vers la fin septembre, avec des journées chaudes après avoir enregistré un hiver rigoureux.
Après une floraison normale, la nouaison a été impactée par un épisode de gel le 21 octobre engendrant une baisse du nombre de baies par grappe et affectant en quantité la récolte 2017.
La véraison a débuté à la période habituelle, en janvier, bien qu’elle se soit échelonnée sur trois semaines, jusqu’à début février.
Au cours de la période de débourrement, nous avons enregistré une pluviométrie de 188 mm, légèrement supérieure à la moyenne historique de 102 mm, et les températures avoisinaient celles correspondant aux normes habituelles.
Après l’été, les températures enregistrées en février au cours de la nuit étaient supérieures en moyenne de 4 degrés par rapports aux normales. Ce phénomène, accompagné d’un trimestre plus sec, a contribué à avancer les vendanges de deux à trois semaines.

Première zone, Mendoza

A l’inverse de la Vallée d’Uco, le débourrement a eu lieu quelques semaines plus tard qu’à l’accoutumée, vers la fin septembre.
Après une floraison normale, la nouaison a également été affectée par l’épisode de gel du 21 octobre qui a causé une baisse du nombre de baies par grappe, réduisant la récolte 2017.
La véraison a commencé à la période habituelle en janvier, prenant fin début février. Au cours de la période de débourrement/véraison, nous avons enregistré une pluviométrie de 108 mm, conforme à la moyenne historique, et les températures étaient proches des températures habituelles.
Après l’été, malgré les nuits chaudes et les journées sèches du mois de février, les vendanges se sont déroulées aux dates habituelles au cours des deux premières semaines d’avril, en raison d’un débourrement tardif dans cette zone.

UNE ANNEE EXCEPTIONNELLE POUR LE MALBEC

Le malbec est très sensible aux températures basses pendant la nouaison. L’épisode de gel du 21 octobre a contribué à réduire la production de 25 à 50%, selon la zone et la parcelle. Le malbec a toutefois énormément bénéficié des journées chaudes et sèches après l’été, qui lui ont permis d’atteindre l’expression typique des vignobles d’altitude de Mendoza. Le raisin était caractérisé par cet équilibre unique entre sucre et acidité, ainsi que par le traditionnel moelleux des tanins du malbec.
Les vendanges de malbec dans la Première Zone se sont déroulées entre le 13 mars et le 11 avril. Dans la Vallée d’Uco, les vendanges se sont déroulées du 15 au 29 mars, soit pour certaines parcelles une avance pouvant aller jusqu’à trois semaines.

 

UNE SAISON EQUILIBREE POUR LE CABERNET SAUVIGNON

Des journées plus humides avant la véraison ont apporté des contributions variées aux différentes parcelles, évoluant selon la nature des sols. Les cabernets sauvignons issus de sols plus profonds ont connu une maturation plus lente, alors que ceux issus de sols caillouteux ont pu atteindre un excellent équilibre et exprimer de manière plus agile leur caractère épicé typique.
Les vendanges de cabernet sauvignon ont commencé le 23 mars et ont pris fin le 7 avril, ce cépage provenant intégralement de la Vallée d’Uco.