Actualités

Bodegas CARO, Rapport de vendanges 2015

Découvrez le rapport de vendanges 2015 préparé par Fernando Buscema, Directeur technique de Bodegas CARO, et Eric Kohler, Directeur technique des Domaines DBR (Lafite) à l’international.

 

UNE SAISON FRAICHE POUR LE MALBEC

Le débourrement s’est produit légèrement plus tôt que les années précédentes, tandis que la floraison, la nouaison et la véraison se sont déroulées comme prévu, aux dates escomptées. Les précipitations ayant été supérieures à la normale, les vendanges ont commencé un peu plus tôt que d’habitude, notamment dans la Vallée d’Uco.

Le malbec a atteint cette année un équilibre remarquable entre sucres, acidité, expression sensorielle et tout particulièrement au niveau de la fraîcheur.

Les vendanges ont commencé pour les premiers malbecs le 16 mars et se sont terminées le 18 avril (elles s’étaient échelonnées du 25 mars au 24 avril en 2014).

 

LE MILLESIME LE PLUS EXIGEANT POUR LE CABERNET SAUVIGNON DEPUIS 1998

Pour l’essentiel, les conditions climatiques ont eu le même effet que pour le malbec concernant le débourrement et la précocité des vendanges. Le niveau supérieur d’humidité a nécessité de la part des œnologues un travail extrêmement précis de sélection parcellaire.

Comparé à 2014, les vendanges du cabernet sauvignon ont débuté bien plus tôt cette année. La première parcelle a été vendangée le 19 mars et les vendanges se sont achevées le 16 avril (en 2014 : du 19 avril au 29 avril).

 

NOS DEUX REGIONS:

Vallée d’Uco, Mendoza

En octobre, les températures relevées ont été parfois très proches des 0°C tandis que celles de novembre étaient conformes aux normales saisonnières.

Le 1er décembre, des gelées inhabituelles dans le sud de la Vallée d’Uco ont affecté une partie de la production de nos fournisseurs de raisins. La pluie a également été plus abondante que d’ordinaire.

Pendant les mois de février et mars, le niveau des précipitations a largement dépassé la moyenne historique (+ 142 mm), multipliant les risques de botrytis. Pour pallier cette situation, des mesures de gestion du vignoble ont été mises en œuvre, telles que l’effeuillage et les vendanges en vert.

 

 Première Zone, Mendoza

Les conditions climatiques de la Première zone ont été comparables à celles de la Vallée d’Uc en termes de précipitations plus importantes et d’humidité relative.
Le début de l’été, très agréable, s’est déroulé sans hausses brutales de température contrairement à ce qui se produit habituellement à cette époque de l’année. Les nuits, nettement plus fraîches, ont favorisé une très bonne nouaison.

Les sols d’Agrelo et de Las Compuertas sont plus argileux que la plupart des vignobles de la Vallée d’Uco. Pour ce millésime, les pluies plus intenses en février et mars (supérieures de 189 mm à la moyenne historique) ont nécessité une évaluation parcelle par parcelle pour déterminer une gestion du vignoble respectant au mieux la recherche de l’élégance caractéristique de nos vins.

Dans l’ensemble, les rendements obtenus ont été 5 % inférieurs à ceux du millésime 2014.